📱 Tu as la traduction en anglais des mots en rouge dans la fiche de vocabulaire, en bas de la page ⬇

Tu peux retrouver les Ă©pisodes sur les plateformes de podcasts :

#6. L’addition, s’il vous plait !

L'addition s'il vous plait - My French Routine

Dans ce sixiĂšme Ă©pisode de My French Routine, je vais te parler du restaurant en France. Que ce soit pour manger ou simplement prendre un verre, aller au restaurant fait partie des activitĂ©s prĂ©fĂ©rĂ©es des Français. Nous parlerons des habitudes typiquement françaises, des serveurs parisiens qui ont mauvaise rĂ©putation et de la naissance du restaurant moderne. D’ailleurs est-ce que tu sais depuis quand existent les restaurants ? Nous allons voir tout cela dans cet Ă©pisode. 

On se fait un corĂ©en samedi ?  

– Faut que je te dise, j’ai dĂ©couvert un super Ă©thiopien dans le 6Ăšme ! 

– Au fait, t’as testĂ© le japonais dans ta rue ? 

Alors non, si tu imagines des choses bizarres, on n’est pas en train de parler personnes mais bien de restaurants qui proposent de la cuisine corĂ©enne, Ă©thiopienne ou japonaise. Dans une grande ville multiethnique comme Paris, tu peux en effet trouver presque toutes les cuisines du monde et le must du must pour les Parisiens, c’est de trouver LE resto qui propose une cuisine originale, trĂšs diffĂ©rente d’un pays qu’on ne connaĂźt pas bien. C’est presque un jeu : qui dĂ©couvrira le resto qui fait le vrai churrasco Ă  la brĂ©silienne ou celui qui propose le meilleur aperitivo italien ?

mister-bean-restaurant

Ça peut sembler bizarre dans la capitale d’un pays rĂ©putĂ© pour sa gastronomie mais c’est vrai que les Parisiens recherchent plutĂŽt l’aventure et l’exotisme quand ils vont au resto, comme une façon de voyager. 

Alors, bien-sĂ»r, il existe de trĂšs bons restaurants français Ă  Paris mais ce sont souvent des resto gastronomiques trĂšs chers alors que les restos du quotidien, les fameuses brasseries ou les bistrots servent des plats moins Ă©laborĂ©s et pas toujours faits maison (surtout dans les quartiers touristiques). Le plat typique d’une brasserie parisienne, c’est par exemple le steak frites (on a connu plus raffinĂ©). Mais depuis quelques annĂ©es, avec les Ă©missions de tĂ©lĂ© culinaires comme Top Chef, Masterchef ou Le Meilleur PĂątissier, on assiste Ă  une petite rĂ©volution chez les Français qui retrouvent le goĂ»t pour la cuisine et les bons plats et bien-sĂ»r, les restaurants doivent aussi s’adapter et renouveler leurs cartes.

chocolatine

De nombreux restos à Paris proposent désormais des plats plus originaux avec des légumes locaux, de saison, une option végétarienne et des menus pour le déjeuner beaucoup plus abordables. Pour un déjeuner en semaine, il faut généralement compter 15 euros pour une formule entrée-plat ou plat-dessert ou 20 euros pour une formule entrée-plat et dessert. 

Et la pause-dĂ©jeuner en France, c’est sacrĂ©, dans les entreprises, cette pause dure au minimum 45 minutes. Manger est un vĂ©ritable art de vivre. Contrairement Ă  d’autres pays, il est impensable de manger un sandwich en 10 minutes dans la rue ou devant son ordinateur. Je ne dis pas que personne ne le fait mais disons que ce n’est pas dans les habitudes. Les repas de famille peuvent durer des heures, et pour cause : il y a l’apĂ©ro, puis l’entrĂ©e, le plat principal, puis le fromage servi avec de la salade et enfin le dessert suivi d’un cafĂ©.

repas-en-famille

Alors, tu imagines le traumatisme que ça a Ă©tĂ© pour les Français, et pas seulement les Parisiens, lorsque les restaurants ont fermĂ© pendant le confinement ? Alors, certes, certains restos ont proposĂ© des plats Ă  emporter mais ce n’est pas la mĂȘme chose. C’est quand mĂȘme plus sympa de manger dans un cadre diffĂ©rent, de dĂ©couvrir de nouveaux plats, et surtout ne pas faire la cuisine ni la vaisselle.

Et puis, c’est un bonheur d’ĂȘtre accueilli par les serveurs toujours aimables, le sourire aux lĂšvres… euh quoi, qu’est-ce que je dis ? Aimables les serveurs ? C’est vrai qu’ils n’ont pas vraiment bonne rĂ©putation. Je me rappelle quand j’étais prof au BrĂ©sil, mes Ă©lĂšves qui partaient Ă©tudier Ă  Paris me demandaient toujours inquiets : “Est-ce que c’est vrai ce qu’on dit sur les serveurs ? Est-ce qu’ils sont vraiment grossiers et dĂ©sagrĂ©ables ?” Hum, comment rĂ©pondre Ă  ça ? J’aurais envie de dire que comme partout, il y a des personnes sympathiques, chaleureuses et d’autres un peu moins, mĂȘme dans des mĂ©tiers en contact avec la clientĂšle. Mais si je compare avec mon expĂ©rience en Italie et surtout au BrĂ©sil, je dois reconnaĂźtre que les serveurs et serveuses français font parfois moins d’efforts, et surtout dans les brasseries et restaurants touristiques. 

serveur-brasserie

Mais les choses changent et je pense qu’avec le systĂšme de notation, comme les avis sur Google ou TripAdvisor, les restaurateurs sont beaucoup plus attentifs Ă  l’accueil et l’hospitalitĂ©. Mais si ça peut te rassurer, les serveurs ne sont pas seulement dĂ©sagrĂ©ables avec les touristes, ils le sont aussi avec les Français. 

Je me souviens par exemple d’une fois oĂč j’étais assise Ă  l’extĂ©rieur en terrasse et avoir demandĂ© au serveur si je pouvais avoir une carafe d’eau et j’ai eu comme rĂ©ponse : “Vous pouvez aller la chercher directement Ă  l’intĂ©rieur !”. On peut dire que les serveurs français ont un sens particulier de l’hospitalitĂ©. 

À Lyon, oĂč j’habite maintenant depuis 3 ans, je remarque que les serveurs sont plus chaleureux, mĂȘme dans les restaurants plus chics. Et dans les bars, les serveurs ont l’habitude de tutoyer les clients, ce qui est beaucoup plus rare Ă  Paris.

La naissance du restaurant moderne

Bon, assez parlĂ© des serveurs ! Reprenons le sujet principal qui est celui du restaurant. Est-ce que tu t’es dĂ©jĂ  demandĂ© depuis quand existait le concept du restaurant ? C’est vrai que ça parait tellement normal dans notre quotidien qu’on ne se rend pas compte que ça n’a pas toujours existĂ©. La France est connue mondialement pour sa gastronomie et effectivement, les premiers restaurants sont nĂ©s en France Ă  la fin du XVIIIe siĂšcle. 

Avant, les seules personnes qui mangeaient Ă  l’extĂ©rieur Ă©taient les voyageurs. Ils allaient dans des tavernes, des auberges qui servaient de la nourriture mais ça n’avait rien Ă  voir avec ce qu’on imagine d’un restaurant : les gens mangeaient ensemble, assis Ă  des tables collectives. L’auberge ou la taverne servait un plat unique qui avait pour objectif de donner de l’énergie mais pas d’ĂȘtre bon. À l’époque, seuls les riches, seuls les nobles se prĂ©occupaient de bien manger et ils avaient leur propre cuisinier.

La cuisine au XVIIIe siĂšcle
© MBA Tours, Patrick Boyer

Le premier restaurant est nĂ© en France en 1765 dans le quartier du Louvre Ă  Paris. La grande nouveautĂ©, c’est que les gens pouvaient manger Ă  des tables sĂ©parĂ©es, individuelles et choisir parmi plusieurs plats. 

Mais Ă  l’époque, le mot “restaurant” ne dĂ©signait pas le lieu mais le plat. Le verbe, en latin restaurare signifie “prendre des forces” et le restaurant, le plat donc, Ă©tait une sorte de bouillon restaurateur, qui apportait de l’énergie et restaurait l’appĂ©tit de la personne qui le consommait. 

Mais petit Ă  petit, avec l’émergence de ce type d’établissement, le mot restaurant dĂ©signe le lieu et non plus le plat. Le tournant arrive avec la RĂ©volution française, les nobles sont chassĂ©s et leurs cuisiniers se retrouvent abandonnĂ©s, sans emploi. Ces cuisiniers, qui sont habituĂ©s Ă  prĂ©parer des plats plus Ă©laborĂ©s, plus savoureux, plus goĂ»teux ouvrent des restaurants et rencontrent un grand succĂšs. Ils proposent un grand nombre de plats au menu, que ce soit des entrĂ©es, des plats principaux ou des desserts. Dans la capitale, on passe d’une centaine de restaurants Ă  prĂšs de 2000 en 1834.

restaurant-paris
DĂ©jeuner au Palais Royal, 1822, par George Cruikshank (1792-1878)‱ CrĂ©dits : Getty

C’est ainsi que le concept du restaurant moderne est nĂ© Ă  Paris et a ensuite Ă©tĂ© repris dans le monde entier ! Le restaurant a permis de dĂ©mocratiser la gastronomie française, jusqu’alors rĂ©servĂ©e aux riches. Les gens ne mangent plus juste pour manger, pour avoir quelque chose dans l’estomac mais pour se faire plaisir. C’est une rĂ©volution. 

Bon, et si tu recherches un bon italien à Paris, je connais de bonnes adresses ! 

Fiche de vocabulaire :

prendre un verre : to have a drink
le serveur / la serveuse : the waiter / waitress
la rĂ©putation : the reputation
bizarre : weird
rĂ©putĂ© pour : known for
un plat : a dish
fait maison : home made
steak-frites : some meat and French fries
renouveler : to renew
des lĂ©gumes locaux : local vegetables
de saison : seasonal (vegetables)
abordable : affordable
impensable : unthinkable
le repas : the meal
le traumatisme : the trauma
le confinement : lock down
un plat Ă  emporter : a take-out dish
un cadre : a setting
faire la vaisselle : to wash the dishes
ĂȘtre accueilli : to be welcomed
aimable : friendly
inquiet : worried
grossier : rude
désagréable : unpleasant
chaleureux : warm
la clientĂšle : customers
les avis : the reviews
rassurer : to reassure
une carafe d’eau : a jug of water
remarquer : to note
tutoyer : address as tu (speak informally)
tellement : so much
des tavernes et des auberges : taverns and inns
la nourriture : the food
un cuisinier / une cuisiniĂšre : a cook
un bouillon : a broth
petit Ă  petit : step by step
le tournant : the turning point
chasser quelqu’un : to chase someone
savoureux / goûteux : tasty
une centaine : a hundred

Reçois en exclusivitĂ© les Ă©pisodes đŸŽ™ïž
Alice Academy

Alice Academy

Bonjour ! Je suis Alice, professeur de français, passionnĂ©e de voyages ✈ et amoureuse des langues 💬

Avec Alice Academy, je souhaite partager ma passion pour la culture et la langue françaises đŸ‡«đŸ‡·.

Inscription Newsletter

* indicates required