📢 Tu as la traduction en anglais des mots en rouge dans la fiche de vocabulaire, en bas de la page ⬇

Tu peux retrouver les épisodes sur les plateformes de podcasts :

Podcast #21 : Que mangent les Français•es ?

Bœuf bourguignon, coq au vin, blanquette de veau, escargots… 

La France est reconnue mondialement pour sa gastronomie. 

Mais si je te dis que je ne mange jamais ces plats, est-ce que ça veut dire que je ne suis pas une vraie française ? 

Bon, si ça peut te rassurer, je suis très française pour d’autres habitudes alimentaires. 

Justement, dans ce 21ème épisode de MyFrenchRoutine, j’ai décidé de te parler de ce que mangent les Françaises et les Français au quotidien. Comment s’organisent les repas ? Quelles sont les habitudes des Français en termes d’alimentation ? Qu’est-ce qui se fait et qu’est-ce qui ne se fait pas à table en France ? 

Bien-sûr, nous sommes toutes et tous différents et on ne peut pas mettre tout le monde dans le même panier mais il y a des règles plus ou moins implicites qui font partie de la culture gastronomique française. 

En préparant cet épisode, je me suis basé sur mes propres expériences à l’étranger pour identifier les spécificités françaises en matière de nourriture.

repas-francais

La différence entre grande cuisine et cuisine populaire :

Pour commencer, je voudrais faire la distinction entre la gastronomie française reconnue mondialement qu’on appelle la « grande cuisine » et la cuisine française du quotidien, plus populaire. 

La grande cuisine, celle qui est servie dans les restaurants, est très différente de la cuisine que font les Français•es au quotidien. 

Quand je te disais en introduction que je ne mangeais jamais de bœuf bourguignon ou de coq au vin, c’est tout simplement parce qu’ils sont généralement consommés pour de grandes occasions, préparés à la maison ou au restaurant mais pas tous les dimanches en famille.

patisserie-francaise

C’est la même chose pour les desserts et les pâtisseries : non, on ne mange pas de tarte citron meringuée, ou de millefeuille à chaque déjeuner ou dîner. Désolée de casser un mythe mais le dessert communément mangé en France c’est un simple… yaourt. 

Comme pour la mode, il faut distinguer d’une part le prestige et l’excellence : la haute couture, la grande cuisine d’un côté et le prêt-à-porter et la cuisine populaire de l’autre. 

Il y a des plats par exemple, plus prestigieux qui sont réservés aux restaurants, parce qu’ils nécessitent du savoir-faire et du temps de préparation : les escargots, les huîtres ou le foie gras en entrée, un tartare de bœuf, un magret de canard ou une sole meunière en plat principal et en dessert : une crème brûlée, une île flottante ou une tarte tatin.

gratin-dauphinois

À la maison, on prépare généralement des plats plus rustiques, où la présentation est moins raffinée : une quiche lorraine, un poulet rôti, un gratin dauphinois, une ratatouille ou un hachis parmentier. 

Et en dessert, ce sera une tarte aux pommes, un clafoutis ou un quatre-quarts. Je te laisse rechercher ces plats sur Internet si tu ne les connais pas encore 🙂 

Il y a donc deux mondes qui s’affrontent : la cuisine prestige et la cuisine populaire. 

Parce que tous les Français n’ont pas le même budget, les mêmes préférences et parce que chaque région a ses spécialités, ce serait impossible de dire exactement ce que mangent les Français•es au quotidien. Mais il y a des règles et des rites qui sont communément partagés et c’est de ça dont je souhaite te parler dans cette deuxième partie.

Les codes du repas français

Le 16 novembre 2010, le « repas gastronomique des Français » a été classé par l’Unesco comme patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Rien que ça

De quoi parle-t-on quand on parle de repas gastronomique français ? Il ne s’agit pas seulement de la cuisine mais de toute la pratique sociale qui l’entoure : la convivialité, le plaisir du goût, le partage, l’association avec le vin, les produits locaux et même la décoration de la table. 

En France, au moins 1 repas par jour est pris en famille, généralement le dîner. On prend le temps, on s’assoit et on discute pendant le repas. Même à l’école ou au travail, la pause déjeuner dure une heure. 

En ce qui concerne les heures de repas, les Français prennent généralement le petit-déjeuner autour de 8 heures, le déjeuner à 13h et le dîner à 20h. 

Bien-sûr, ça peut être un peu plus tôt ou un peu plus tard en fonction des régions et des professions. Dans les grandes villes, on a tendance à manger plus tard que dans les petites.

repas-famille

Une autre chose aussi : on respecte un ordre bien précis pour manger. On commence par l’entrée, puis le plat principal (ou le plat de résistance), le fromage et enfin le dessert. 

Au quotidien, le repas se résume souvent au plat principal suivi éventuellement d’un dessert. 

De quoi se composent les repas ? 

Là aussi, c’est assez codifié. En entrée, on mange souvent des crudités, c’est-à-dire des légumes frais et crus comme des tomates, des carottes râpées avec éventuellement un œuf dur

Le plat principal se compose traditionnellement d’une viande ou d’un poisson, servi avec un accompagnement : soit des légumes, soit des féculents (pommes de terre, riz ou pâtes). 

Le fromage, qu’on ne mange pas au début du repas mais à la fin, juste avant le dessert, est souvent servi avec un peu de salade. Et en dessert, on mange généralement un fruit ou un yaourt comme je te disais plus tôt.

fromage-france

Bien-sûr, j’allais oublier un élément indispensable sur la table : non, je ne parle pas du vin, quoique, mais du pain ! Ça peut être typiquement une baguette mais aussi un pain aux céréales ou un pain de campagne

Pour l’alcool, il ne faut pas imaginer que les Français boivent du vin à tous les repas même s’il est vrai qu’il est systématiquement proposé quand on a des invités ou pour un déjeuner d’affaires par exemple. 

Un repas festif commence par un apéritif, ça peut être du champagne, un whisky, un pastis et se termine par un digestif comme le cognac, l’armagnac ou le calvados.

Ce qu'il ne faut pas faire en France à table

Après, bien-sûr, nous avons tous nos préférences et oui, il existe des Français qui ne boivent pas d’alcool. 

Mais une chose est sûre : par chauvinisme, tous les Français te diront que la cuisine française est la meilleure ! Et ne leur parle surtout pas de cuisine anglaise, elle n’existe tout simplement pas ! 

Dans cette troisième et dernière partie, je vais m’amuser et faire ressortir la française critique et pointilleuse que je suis à propos de la nourriture. Je me base sur mes propres expériences, quand j’ai voyagé ou vécu à l’étranger. 

Parlons du croissant, mondialement connu. 

Un bon croissant français est fait à base de pâte feuilletée et de beurre, ce n’est pas une brioche et il se consomme nature, c’est-à-dire sans rien. Certains vont mettre un peu de confiture dessus mais jamais de choses salées : pas de fromage, pas de jambon. 

Un croissant avec du jambon et du fromage, j’appelle ça un sandwich et en aucun cas, on mangerait ça au petit-déjeuner ou au goûter dans l’après-midi. En fait, le petit déjeuner et le goûter sont exclusivement sucrés, ce n’est pas du tout habituel pour les Français de manger du fromage et de la charcuterie le matin au réveil par exemple, ni même dans l’après-midi en dehors des repas. Quand on a une petite faim, on mange un fruit, un yaourt ou des gâteaux (c’est-à-dire des biscuits).

Comme je te disais avant, on accompagne la viande ou le poisson de légumes ou de féculents. On peut aussi mélanger un peu de légumes avec des féculents : par exemple une purée de pommes de terre avec une poêlée de champignons. Mais en aucun cas, on ne va mélanger deux féculents ensemble : pas de pâtes avec des frites ou des frites avec du riz comme je le voyais souvent au Portugal. 

Le filet mignon, quant à lui, qui est à la carte de tous les restaurants au Brésil mais aussi aux Etats-Unis, ne désigne pas du tout la même chose. En France, c’est de la viande de porc et c’est un plat raffiné qui n’est consommé que pour de grandes occasions. Ce qu’on appelle “filet mignon” en Amérique correspond à un simple filet de bœuf ou steak et c’est de la viande de boeuf et pas de porc. 

Pour le vin : Je ne sais pas si c’est utile de le préciser mais on ne met jamais de glaçons, ni d’eau dans le vin ! Mais le vin blanc et le vin rosé doivent être servi bien frais.

Lorsqu’on est invité à dîner, venir avec une bouteille de vin, c’est la base. 

Autre chose quand on est invité chez quelqu’un pour un apéro ou un dîner, c’est bien d’arriver un peu après l’heure prévue, je dis bien un peu et pas une heure après. On parle du “quart d’heure de politesse”, c’est à dire de 15 minutes de retard, pour permettre aux hôtes de finir de se préparer. 

Au moment de prendre l’apéritif ou de boire le premier verre de vin, on attend que tout le monde soit servi et au moment de trinquer, on dit santé ou tchin et surtout on se regarde dans les yeux et on ne croise pas les verres ! Très très important… 

Et pour terminer, à table, le maître ou la maîtresse de maison sert généralement les invités. On attend, là aussi, que tout le monde soit servi pour souhaiter un bon appétit et commencer à manger.

Voilà, cet épisode se termine. J’espère que tu as appris des choses sur la cuisine française et surtout la manière dont mangent les Français•es au quotidien. 

N’hésite pas à me dire en commentaire s’il y a de grandes différences entre les habitudes culturelles françaises et celles de ton pays et aussi dis-moi les plats français que tu as déjà goûtés !

Fiche de vocabulaire

mettre tout le monde dans le même panier : to lump all the people in the same group 
une règle implicite : an implicit rule
en matière de : in terms of
casser un mythe : to bust a myth
un plat rustique : a rustic dish
un rite : a rite
rien que ça ! : just that !
entourer : to surround
la convivialité : friendliness
éventuellement : possibly
des carottes râpées : grated carrots
un œuf dur : hard-boiled egg
un accompagnement : a side dish
un pain de campagne : a country bread
un déjeuner d’affaires : a business lunch
chauvinisme : chauvinism
être pointilleux(se) : to be picky
la charcuterie : delicatessen
une poêlée : pan-fried
quant à lui : as for him
la viande de porc : pork meat
les glaçons : ice cubes
ni : nor
les hôtes : hosts
trinquer : to toast
le maître / la maîtresse de maison : the master / mistress of the house

Alice Academy

Alice Academy

Bonjour ! Je suis Alice, professeur de français, passionnée de voyages ✈ et amoureuse des langues 💬

Avec Alice Academy, je souhaite partager ma passion pour la culture et la langue françaises 🇫🇷.

Reçois en exclusivité les épisodes 🎙️
learn-french-for-free

Inscription Newsletter

learn-french-for-free
* indicates required